UNE COMMISSION DES FINANCES OUVERTE ? VRAIMENT OUVERTE ? CHICHE !

Dans la foulée de l’opération communication que la ville de Mulhouse a lancée avec le « Forum Libération » pour afficher la volonté de démocratie de son maire, une « Commission des finances ouverte » a été créée. Plutôt une bonne chose, d’autant plus qu’y siègent des personnalités d’horizons politiques divers, ce qui peut en faire un lieu de débat pluraliste sur un thème essentiel : les finances publiques. En clair, vos impôts…
Lors de la séance inaugurale, l’adjoint-au-maire P. Maitreau a pris la peine de préciser qu’il s’agissait d’une commission « consultative » (donc pas de décision) mais que rien n’était tabou, tout pouvait se mettre sur la table, aucune question ne serait éludée. Mieux, donc, que dans le vrai conseil municipal, consultatif de fait, et où les tabous et les prêchi-prêcha dominent.
L’Alterpresse68 a une suggestion à faire à M. Rottner et ses élus : si ils veulent faire la preuve que cette commission n’est pas qu’un affichage pour « faire bien » sur la bio du maire-candidat-à-de-hautes-fonctions-pour-peu-que-Sarkozy-revienne-aux-affaires (entendez « pouvoir », car pour les « affaires », il n’y a pas vraiment échappé), qu’ils la réunissent sans tarder avant de céder aux exigences de la finance, en mettant à l’ordre du jour de la prochaine commission « le protocole transactionnel » qui coûtera des dizaines de millions au contribuable mulhousien.
On peut leur garantir que cette séance de la «commission des finances ouverte» ne se déroulera pas devant des participants hébétés (voir notre article : des élus hébétés face à une tentative de braquage ; http://lalterpresse.info/?p=900 ), et que notre publication se fera un plaisir de rendre compte avec le maximum de précisions des propos qui seront échangés et des informations qui seront enfin fournies.
Histoire de participer avec nos modestes moyens aux efforts de démocratie et de transparence de notre municipalité.
L’Alterpresse68