Archives par mot-clé : Michel Krempper

Comprendre l’autonomisme alsacien : deux ouvrages à ne pas rater!

La question de « l’autonomie » de l’Alsace est revenue en force avec l’insertion contrainte de la région dans une méga-région dont l’immense majorité de ses habitants ne voulaient pas. L’apparition d’un parti qui se revendique « régionaliste » et « autonomiste », Unser Land, 3e formation politique en Alsace devant le PS, montre que les citoyens alsaciens sont sensibles à cette idée. Et dès lors, le monde politique, voire au-delà, commence à s’agiter : tout le monde a évidemment un avis sur « les autonomistes », le plus souvent tranché et définitif. Il est pénible alors, d’écouter ou de lire des propos à l’emporte-pièce, des analyses sommaires, des arguments basés sur une histoire de l’Alsace tronquée et orientée. Bref, tout cela est le fruit d’une réelle ignorance de l’origine du mouvement autonomiste en Alsace qui est à nul autre pareil.

Deux auteurs se sont attelés à la tâche pour donner les éléments historiques indispensables pour que les Alsaciens se réconcilient avec l’histoire de l’autonomisme: Bernard Wittmann, à partir d’une biographie de Jean Keppi, une des figures marquantes d’une des tendances autonomistes alsaciennes et Michel Krempper dont le livre « Aux sources de l’autonomisme alsacien-mosellan 1871-1945 » qui détaille savamment la naissance, le développement et l’affaiblissement de l’autonomisme durant cette période. A lire, et après on pourra discuter…

Les Alsaciens attachés à leur identité

Mais qu’est-ce à dire « l’identité alsacienne » ? Les uns l’analyse par son emplacement géographique, sa langue, son « savoir-vivre », les vicissitudes des changements de « camp » de la fin du XIXe au XXe siècle… Depuis 1945, époque où tout ce qui pouvait rappeler le passé germanique alsacien devait être expurgé, les Alsaciens ont baissé la tête. Ses élus politiques les premiers : ils ont été les instruments ou du moins ils ont accepté, de culpabiliser les habitants Continuer la lecture de Comprendre l’autonomisme alsacien : deux ouvrages à ne pas rater!