Archives pour l'étiquette Adidas

Coupable mais pas condamnable…

Et certains continuent de nier que nous connaissons, en France, une justice de classe. Pourtant, quelle meilleure preuve que cette décision de la Cour de Justice de juger Mme Christiane Lagarde, ancienne ministre de l’Economie et des Finances « coupable » et en même temps, la dispenser de peine… Tous ceux qui ont pris des jours de prison pour avoir séjourné dans les halls d’immeubles apprécieront… Y aurait-il une délinquance à cols bleus et une autre à cols blancs ?

Car ce qui est reproché à Mme la ministre et ce pourquoi elle a été reconnu coupable, c’est pourtant autrement plus grave pour les finances de l’Etat et pour la respectabilité de la République. Rappelons les faits bien connus :

Dans l’affaire controversée de la vente d’Adidas par le Crédit Lyonnais (qui l’avait repris à Bernard Tapie et dont les résultats financiers étaient catastrophiques),  la cour d’appel condamne, en 2005, le Consortium de réalisation (CDR l’opérateur de la transaction au profit du Crédit Lyonnais)) à payer 135 millions d’euros à Bernard Tapie pour le préjudice que le spécialiste en faillite aurait subi après la vente d’Adidas.

 Celui-ci refuse et Nicolas Sarkozy, arrivé au pouvoir en mai 2007, sera la bonne fée de Bernard Tapie. Rappelons-nous que, dès son arrivée à l’Elysée, le nouveau président veut « ouvrir » son gouvernement à des personnalités prétendument hors de son champ politique. Tapie, ancien ministre de Mitterrand, est, malgré son parcours chaotique tant sur le plan politique qu’économique, une bonne prise. Il devient un « soutien » de M. Sarkozy, car les casseroles qu’il traîne ne lui permettent pas de devenir ministre.

En contrepartie, le gouvernement et M. Tapie se mettent d’accord pour mettre en place un « arbitrage » dans l’affaire Adidas, en quelque sorte la recherche d’un gentlemen-agreement pour trouver une alternative à la décision de la cour d’appel. Grande surprise, même à droite, car le gouvernement n’avait aucun intérêt à utiliser cette procédure rarissime et il avait toutes les chances de gagner en poursuivant la procédure en cour.

Mme Lagarde offre… 300 millions de plus à M. Tapie

Le tribunal arbitral de 3 « juges » (dont un est un proche de Tapie), octroie non plus 135 millions mais 3,5 fois plus, soit 403 millions d’euros, dont 45 millions d’euros à titre de préjudice moral ! Mme Lagarde, étonnamment, accepte, sans broncher, cette décision et l’Etat verse les millions à M. Tapie… Alors qu’elle aurait pu faire un recours tant la différence entre les deux décisions juridiques est grande.

Ce n’est qu’en 2015 que la cour d’appel de Paris, saisie par le CDR, ordonne la rétractation de la décision arbitrale car, selon l’enquête opérée par la Brigade financière, » M. Tapie et son conseil ont produit des attestations qui s’avèrent inexactes, voire mensongères »…

Tapie est donc obligé de reverser les 400 millions qu’il avait touché indûment… La justice s’intéresse aux conditions dans lesquelles ces décisions avaient été prises, des fois que l’ancien président de la République aurait quelque peu piloté la décision que Mme Lagarde avait prise. Et la Cour de justice, tribunal d’exception pour les élus, vient de confirmer que Mme Lagarde est coupable et a été négligente avec les deniers de l’Etat dans cette affaire. Une « négligence » à 400 millions d’euros, c’est une négligence de luxe !

Et encore les juges de la Cour sont allés au-delà des réquisitoires du procureur qui a considéré que Mme Lagarde était blanche comme l’agneau qui vient de naître… Rappelons quand même que ce dit-procureur, M. Marin, était un proche de M. Sarkozy et que sa nomination avait crée un fort émoi dans le milieu judiciaire pourtant pas le plus remuant des services de l’Etat !

Une pétition pour une vraie justice

Ce qui est révoltant dans cette affaire, c’est que spolier (voler !) l’Etat de plus de 400 millions d’euros est considéré comme une vétille quand il s’agit d’une ministre…

Ainsi, pour un vol d’une paire de lunettes de soleil à 5€ sur un présentoir, un quidam a été condamné à deux ans de prison dont six mois ferme… Certes, il était récidiviste. Et le fait qu’il s’appelle Farid n’a rien à voir évidemment avec cette lourde peine. http://www.maitre-eolas.fr/post/2009/06/15/1450-six-mois-de-prison-pour-un-vol-de-cinq-euros

Allez dès lors expliquer aux citoyens qu’il faut faire confiance à la justice, que nous vivons dans un état de droit, que la justice est aveugle…

C’est pourquoi, des citoyens se mobilisent pour réclamer un vrai procès dans lequel Mme Lagarde sera jugée non pas en fonction de ce qu’elle est mais bien pour le délit qu’elle a couvert et assumé… Déjà près de 200.000 signatures d’une pétition sont la démonstration que cette justice qu’il faut bien appeler de classe, est insupportable surtout dans un pays qui vit une crise de confiance n’épargnant aucune des structures de l’Etat qu’elle soit politique ou de la grande administration.

Michel Muller

https://www.change.org/p/un-vrai-proc%C3%A8s-pour-christine-lagarde?source_location=discover_feed