Archives par mot-clé : ACAL

Des élus alsaciens et mosellans liquident le Régime local !

Le 2 juillet dernier, le Premier ministre demande à une mission parlementaire composée d’élus socialistes et Les Républicains d’Alsace et de Moselle, d’étudier l’incidence d’un des articles de la loi ANI (Accord national interprofessionnel) généralisant une complémentaire santé en entreprise, sur le Régime local complémentaire d’assurance maladie d’Alsace-Moselle.

Cette commission vient de remettre son rapport de 91 pages (dont 64 d’annexes). Les 27 pages d’analyse et de réflexion se terminent par une recommandation qui fait hurler ceux qui sont attachés au Régime local. Continuer la lecture de Des élus alsaciens et mosellans liquident le Régime local !

Ma région va (me faire) craquer !

Composition CR Alsace

Tout le monde le dit : la méga-région ACAL (l’acronyme officiel pour « Alsace Champagne-Ardenne Lorraine ») est un « machin » qui ne ressemble à rien.  Une sorte de monstre institutionnel, un non-sens administratif décidé à Paris par un gouvernement qui a perdu le contact avec la population réelle. L’université d’été organisé ce samedi 29 août à Colmar par la Denkfabrik « Initiative Citoyenne Alsacienne 2010 » a permis à quelques partis politiques de s’exprimer sur la question. Surprise : tous regrettent mais (presque) tous s’y résignent !

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées toute une journée pour réfléchir à l’avenir de l’Alsace. Des universitaires, des acteurs de la société civile, des citoyens et des représentants de quelques partis en lice pour les prochaines élections régionales.

Ces derniers partagent l’analyse des différents spécialistes (géographes, juristes, etc.) sur l’absurdité de cette méga-région :

Jean-Marc Riebel, des Verts, considère l’ACAL comme « un territoire impalpable, de Nogent-sur-Seine à Saint-Louis ».

Eric Straumann (UMP/LR) reconnait que la méga-région est incohérente et que n’est pas le périmètre adéquat pour faire des économies d’échelle.

Sylvain Waserman (Modem) estime que cette fusion va susciter une « regrettable perte de temps ».

Andrée Muchenbach (Unser Land) insiste sur le déni démocratie de cette fusion.

Une question s’élève alors de la salle : pourquoi alors les conseillers régionaux alsaciens n’ont-ils pas collectivement démissionné pour protester contre ce coup de force ? Cela aurait créé un électrochoc dans l’opinion régionale et nationale !

Réponse très « tactique » d’Eric Straumann : Continuer la lecture de Ma région va (me faire) craquer !