Archives pour l'étiquette abstentions

Entretien sur le terrain : « Vivement que la gauche vienne au pouvoir… »

nadia et christophe

Les élections régionales se préparent déjà. L’Alterpresse68 en  fait un thème majeur dans ses publications d’ici décembre 2015. Et de commencer par essayer de mieux comprendre ce qui s’est passé aux élections départementales avec les résultats qu’on connaît dans notre région et que nous avons déjà maintes fois évoqués.

Nous nous sommes intéressés cette fois-ci au canton de Wittenheim : c’est le canton dans lequel le risque de voir un binôme Front National élu était le plus important puisqu’il arrivait en tête avec près de 40% des suffrages. Loin devant un binôme incertain Pierre Vogt (« Indépendant »)-Marie-Pierre Vallat (PS), avec une abstention de près de 55%.

Les candidats et responsables Front de Gauche du canton et de la ville, crédité de 5,33% des voix (7% à Wittenheim ville) ont refusé d’appeler à soutenir ce binôme malgré les appels de leurs instances et il nous a paru intéressant de leur demander pour quelles raisons.

Au second tour, Pierre Vogt et Marie-Pierre Vallat récoltent le nombre de voix suffisantes pour battre le FN… et Pierre Vogt, dès le lendemain, déclare qu’il siègera avec la droite dans le conseil départemental. Le pire opportunisme Continuer la lecture de Entretien sur le terrain : « Vivement que la gauche vienne au pouvoir… »

Abstention : Piège à cons ?

Pour quoi et pourquoi aller voter les 22 et 29 mars prochains ? Personne n’est réellement en capacité de dire exactement quelles seront les compétences dévolues aux départements dont l’existence même est en cause…

Aucun débat sérieux n’est organisé pour donner un éclairage sur les enjeux. Les professions de foi publiées dans la presse ne donnent, et pour cause, aucun élément pour comprendre les enjeux de cette réforme.

Il y a donc fort à parier que ces élections seront avant tout, pour les électeurs, le moyen de sanctionner d’une part le gouvernement et le parti qui le soutient, et d’autre part une opposition de droite incapable de proposer une alternative crédible…
Au lieu du débat espéré, nous assistons à une promotion éhontée de l’extrême-droite : pas un jour sans un sondage annonçant le Front National comme le « premier parti de France »… Ce serait lui la seule opposition au libéralisme ou au social-libéralisme. Alors vous n’avez pas le choix : voter pour le parti gouvernemental ou bien abstenez-vous. Voilà en somme le message adressé aux électeurs. Qui peuvent se dire « élections, piège à cons ».
Car le premier parti de France, c’est l’abstention qui ne cesse de progresser d’élections en élections… Ainsi, le Front National gagne en pourcentage sans pour autant avoir des électeurs en plus comme cela a été démontré lors des élections européennes. Notre forme de démocratie délégataire n’est plus crédible et est moribonde car de plus en plus de citoyens pensent qu’il ne sert à rien de voter.
L’Alterpresse68 souhaite aborder dans un futur proche, la question sur les nouvelles formes de démocratie possible et souhaitable qui donne au citoyen véritablement des pouvoirs.
Pour l’heure, l’action des départements, centrée essentiellement sur des mesures sociales, permet de limiter quelque peu les trop grosses injustices. Mais cela ne durera pas car les départements sont exsangues, l’Etat réduisant systématiquement les dotations budgétaires tout en transférant ses charges, et certains d’entre eux, comme le Haut-Rhin, sont minés par les emprunts toxiques qu’ils ont contractés.

Ce sont 72 milliards d’euros que gère l’ensemble des départements au service du bien commun inscrits dans des budgets encore accessibles et compréhensibles aux citoyens. Et plutôt que de les rayer de la carte en construisant des méga-régions technostructures qui seront très loin des populations, ne faudrait-il pas en faire des lieux de la démocratie locale à laquelle aspirent de plus en plus les citoyens.

Les questions que nous aimerions posées aux candidats sont de cet ordre : comment allez-vous continuer à mener vos activités alors que vos budgets sont grevés par la dette, les emprunts toxiques, le recul des dotations de l’Etat ? Comment allez vous préserver les acquits des Alsaciens au sein de la future grande région, par exemple le droit local, le développement du bilinguisme et des langues alsaciennes ? Comment pensez-vous développer la démocratie locale dans la future structure départementale dont le rôle et le fonctionnement reste à définir ?

Nous sommes prêts, à L’Alterpresse à donner les réponses que les candidats voudront bien nous fournir. Pour tenter de réveiller l’intérêt pour une élection dont l’abstention risque d’être le piège à con.

Michel MULLER