Réfugiés : le droit à la mobilité est un droit fondamental

Déclaration commune FORUM HUMANITE sans LIMITES

L’accueil des migrants est au cœur de l’actualité et à la une de nos médias.

L’Europe peine à trouver une analyse et une réponse concertée adaptées aux réalités de la situation.

Rappelons que  le droit à la mobilité est un droit fondamental pour tout être humain, et qu’il est associé à diverses formes de migrations à prendre en compte : demandes d’asile, études, travail, santé … Les murs et les frontières n’empêcheront pas les personnes fuyant la guerre, les violences et la misère  dans leurs pays de venir frapper à nos portes, souvent au risque de leur vie.

Au moment où la nouvelle loi sur l’asile entre en vigueur en France et où s’annonce une réforme du code d’entrée et du séjour des étrangers,  nous tenons à exprimer notre inquiétude. Plus de 70 % de des demandes d’asile n’aboutissent pas dans notre pays et trop de situations restent sans issue, compte–tenu d’un droit au séjour de plus en plus restrictif.

Nous serons vigilants pour que les personnes en demande d’asile qui arrivent puissent être accompagnées dès le début de leur parcours et voient leurs demandes aboutir .Nous demandons à l’Etat d’assurer l’égalité des personnes dans les procédures, dans le respect de la devise de la République: »Liberté, égalité, fraternité »

Nous demandons également l’arrêt immédiat des renvois des demandeurs d’asile en Hongrie.

L’arrivée très médiatisée de nouveaux réfugiés ne doit pas occulter les conditions souvent indignes imposées à une partie de ceux qui sont déjà chez nous, demandeurs d’asile ou déboutés.

Notre solidarité va à tous. Nous ne voulons pas choisir qui nous avons à accueillir.

La solidarité est une valeur profondément ancrée dans notre histoire nationale et locale. Nous la partageons  avec les  migrants qui nous rejoignent et qui la redécouvrent parfois, quand les turbulences et les formes de corruption subies  dans leurs pays les ont fait douter de l’existence de gestes désintéressés et simplement humains.

Nous nous réjouissons des propositions d’accueil solidaires qui émergent partout. Rappelons cependant que dans la loi française, c’est d’abord l’état qui est responsable de la prise en charge et de l’hébergement des personnes qui demandent l’asile, notamment dans les CADA (Centres d’Accueil des Demandeurs d’ Asile).

Cependant, pour réussir leur accueil et pour permettre une meilleure insertion l’esprit de solidarité individuel et associatif, le soutien des collectivités locales et territoriales est indispensable.

Nous, associations présentes au Forum Humanité sans Limites les 12 et 13 Septembre 2015 à Kingersheim, nous continuerons à mutualiser nos expériences Nous appelons à soutenir et à développer partout en France les initiatives citoyennes de solidarité.

Collectif Urgence Welcome   Mulhouse        

Collectif Autun-le Creusot des Droits de l’Homme

Emmaüs cent pour un  Tours               

Welcome – Secours Catholique Nantes

LDH et Association Itinérance sud Manche d’Avranches

Cent pour un toit Quimperlé                            

Pastorale des Migrants  de Bourg en Bresse

Passeurs d’Hospitalités à Calais

 

Print Friendly, PDF & Email