bombe rouge

Un référendum pour stopper le CETA

Le CETA, traité de commerce et d’investissement entre le Canada et l’Union Européenne, « conçu à l’écart du processus démocratique » selon Emmanuel Macron, présente des risques importants pour de nombreux aspects de nos vies. Il est malgré tout entré en application provisoire le 21 septembre dernier, mais il n’est pas trop tard pour le stopper car il n’a pas encore été voté en France.

Le samedi 18 novembre 2017 a été validé comme date pour une grande mobilisation contre le CETA sur tout le territoire.

Outil pour interpeller nos parlementaires ici :

Referendum

https://www.collectifstoptafta.org/actu/article/ceta-nous-de-choisir-exigeons-un-referendum-aupres-de-nos-parlementaires

StopCeta1

StopCeta2

StopCeta3StopCeta4

StopCeta6

StopCeta5

StopCeta7StopCeta8

StopCeta9StopCeta10

Pour en savoir plus…

Nos articles précédents :

Emissions sur Radio MNE :

A lire dans d’autres revues :

 – Le but premier du CETA est de permettre le maximum d’échanges de produits et services entre le Canada et l’Union Européenne. Or c’est un accord commercial dit de nouvelle génération : il ne s’arrête pas à la baisse des droits de douane, mais vise également à réduire les barrières non tarifaires, en particulier les normes sociales : https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2017/10/17/le-droit-commercial-contre-la-democratie-et-le-climat/

L’impact macro-économique du CETA et ses conséquences sur le climat, la santé, l’agriculture et l’emploi. contre-rapport-impression (septembre 2017)

Les 3 moyens par lesquels le Ceta va dégrader l’environnement   (21.09.2017)

CETA : la Commission du gouvernement recommande un veto climatique (9.09.2017)

Le gouvernement sera ferme sur son soutien au CETA (2.10.2017)

Jean-Jacques Greiner

Print Friendly, PDF & Email