Un mot peut en cacher un autre…(2) : « Charlie », né d’une censure

Charlie Hebdo est né d’une censure politique. En 1960, les joyeux François Cavanna et Georges Bernier, alias professeur Choron, ont créé le magazine satirique Hara-Kiri, sous titré « journal bête et méchant ». Il apparaissait comme une bouffée d’oxygène dans une presse qui, dans l’ensemble, se montrait docile devant le pouvoir gaulliste exerçant une mainmise totale sur l’audiovisuel.
Hara-Kiri fut interdit pour son fameux titre « Bal tragique à Colombey : 1 mort », à la une de son numéro qui a suivi la mort du général de Gaulle le 9 novembre 1970 à Colombey-les-Deux-Églises. Le titre parodique se référait à l’incendie du dancing Le Cinq-Sept qui avait fait 146 morts, le 1er novembre précédent à Saint-Laurent-du-Pont dans l’Isère. Plusieurs journaux s’étaient lancés après ce drame dans une macabre surenchère du sensationnel en parlant de « bal tragique ».
Une semaine après l’interdiction de Hara-Kiri, par le ministre de l’Intérieur Raymond Marcellin, l’équipe du magazine lançait son nouveau journal, Charlie Hebdo. Le dessinateur Georges Wolinski, qui fait partie des victimes du massacre du 7 janvier dernier et qui sévissait déjà tout comme Cabu dans Hara-Kiri, a raconté que le nom de Charlie venait du prénom du général de Gaulle.

Jean-Marie Stoerkel

Pour des régions qui ont du sens (2)

2. La délicate question de l’autonomie et du peuple « alsacien »

 En grande part, nombre de militants régionaux du PCF doivent partager l’analyse réductrice faite par le Parti de Gauche, pour eux comme pour lui, toute évocation d’autonomisme (ou de régionalisme) étant empreinte de relents sulfureux et ils sont également plus prompts aux procès en sorcellerie qu’à une convergence limitée et réfléchie sur un point qui relève toute de même d’une sérieuse atteinte à la démocratie. Continuer la lecture de Pour des régions qui ont du sens (2)

Un mot peut en cacher un autre…

Dans le prolongement de notre article intitulé « Je suis Charlie :  le malaise », nous établissons un glossaire  avec un objectif et un engagement de vigilance sur le sens des mots souvent utilisés dans la presse au sujet de ce drame et ses suites. D’autres médias (Arrêt sur Image, Le Monde Diplomatique…) ont apporté une note originale à l’analyse non seulement des faits mais aussi des commentaires. Continuer la lecture de Un mot peut en cacher un autre…

Pour des régions qui ont du sens

L’Alterpresse crée une nouvelle rubrique « Notre Alsace ». Celle-ci est destinée à alimenter le débat sur la réforme territoriale, la nouvelle organisation des régions et la place de l’Alsace dans ce bouleversement qui n’est pas qu’administratif. Les enjeux économiques, sociaux, culturels sont tout aussi importants que les incidences politiques de cette réforme. Continuer la lecture de Pour des régions qui ont du sens

Que se passe-t-il à Dresde ?

Douzième manifestation, depuis le mois d’octobre, à Dresde, lundi dernier (12 janvier 2015) : 25 000 manifestants avec le mouvement des «Patriotes européens contre l’islamisation de l’Occident» (Pegida) qui avait appelé ses partisans non seulement à défiler comme tous les lundis mais aussi à rendre hommage aux victimes des attentats de Charlie Hebdo en faisant de leur promenade une marche silencieuse. Précisons d’emblée que cela n’a pas fonctionné. Continuer la lecture de Que se passe-t-il à Dresde ?

Jean Ziegler : « Il n’y a pas d’impuissance en démocratie »

Mon vieux camarade Jean Ziegler, le grand sociologue et militant altermondialiste suisse, a l’engagement têtu des Alsaciens. Forcément, sa grand-mère maternelle était de Riquewihr. À 80 ans, il poursuit inlassablement, à travers son enseignement, ses écrits et son engagement à l’ONU, son combat pour l’éradication de la faim dans le monde. Continuer la lecture de Jean Ziegler : « Il n’y a pas d’impuissance en démocratie »

Un autre son de cloche sur l'info !