LES DROITS RECHARGEABLES NON EPUISABLES : UN MECANISME VICIEUX

Un beau soleil précocement printanier a salué ce mardi 3 mars les 35 rassemblements de chômeurs un peu partout en France, et particulièrement en Alsace, tant à Strasbourg qu’à Mulhouse.

Au nombre de 25 et de 20, respectivement,  il y a avait, certes, parmi les manifestants, un nombre conséquent de militants, syndicaux, politiques et associatifs, davantage que de personnes directement concernées par l’objet de l’action. Mais l’on sait que, pendant que les salariés en activité fuient l’idée qu’ils sont, aujourd’hui plus que jamais, des chômeurs en sursis, les privés d’emploi, pour nombre d’entre eux, confrontés à un drame personnel à l’horizon apparemment indépassable, sont de ce fait davantage enclins  à se recroqueviller sur eux-mêmes plutôt que de se joindre à des mouvements collectifs de protestation.

L’action de ce 3 mars portait sur l’ordre du jour d’une réunion concomitante des partenaires sociaux de l’UNEDIC sur la question des droits rechargeables non épuisables, un mécanisme mis en place en octobre dans la foulée de la nouvelle convention d’assurance-chômage signée au printemps à l’issue de négociations particulièrement déloyales. Une réunion Continuer la lecture de LES DROITS RECHARGEABLES NON EPUISABLES : UN MECANISME VICIEUX

L’entreprise hors du champ de la démocratie ?

Un salarié peut-il s’exprimer sur ce qui se passe dans son entreprise ? Il y a quelques semaines, un salarié du Journal L’Alsace se plaint sur sa page Facebook de l’attitude de la direction qui vient d’infliger un lock-out (acte illégal, faut-il le rappeler) aux salariés qui voulaient reprendre le travail après une grève. Fureur du PDG qui, lors d’une réunion des délégués du personnel, fustige cet individu et profère des menaces à son égard. L’affaire est encore en cours et inutile de vous dire que L’Alterpresse68 la suit de près et mènera campagne pour défendre ce salarié si d’aventure la direction prenait une sanction.

Et cela repose, une fois encore, la question de savoir si l’entreprise échappe aux règles de la démocratie politique et sociale qui fait loi dans notre pays.

LES LANCEURS D’ALTERTE

Sans John Kiriakou et Thomas Drake, nous ne saurions rien des pratiques des USA dans leur « guerre contre le terrorisme ». L’un confirma l’utilisation de la torture par les agents américains, le deuxième révéla, bien avant Snowden, le système de surveillance générale des télécommunications que mènent les Etats-Unis à l’échelle mondiale. Sans l’incessante dénonciation des ravages du médicament Médiator menée par la pneumologue Irène Frachon, le groupe Servier continuerait de vendre son poison Continuer la lecture de L’entreprise hors du champ de la démocratie ?

MON AMI MAKIS… « Έλα Μάκη μού, φίλε ! »

ferry grecTous ceux qui ont eu l’occasion de voyager dans les Cyclades ces dernières années, connaissent l’AQUA SPIRIT, de la compagnie NEL, ou l’ont emprunté pour aller d’une île à l’autre. C’est un vaillant petit ferry d’origine scandinave. Construit en Norvège en 1999, il a servi là-bas de navire-casino, sur lequel on embarquait pour jouer et s’enivrer à l’abri des lourdes taxes en vigueur dans ces pays. Puis il a été vendu à la NEL, une des grosses compagnies opérant en mer Egée. La NEL, Ναυτιλιακή  εταιρία Λέσβου (compagnie maritime de Lesbos), fondée à Mytilène pour la desserte de cette grande île de l’ancienne Ionie, a diversifié son activité, et touché pas mal de subventions en se portant candidate à l’exploitation de l’ « Agoni grammi » (ligne non rentable) interne aux Cyclades. Elle y a opéré des liaisons avec les deux « Aeolos Kenteris », premiers bateaux rapides à coque conventionnelle (et non un catamaran), fabriqués par Alstom Atlantic. Le patronyme de ces navires pas Continuer la lecture de MON AMI MAKIS… « Έλα Μάκη μού, φίλε ! »

Quand toxique rime avec helvétique…(1)

L’envolée du franc suisse vient de remettre en lumière quelques pratiques douteuses des banques qui, entre autres, ont imaginé des dispositifs, parfois très toxiques, dont sont victimes aujourd’hui des particuliers, des collectivités locales et des établissements publics. Pour l’instant, les particuliers concernés semblent vouloir riposter avec plus de détermination que les élus… Continuer la lecture de Quand toxique rime avec helvétique…(1)

Désespérance sociale, utopie… et vision d’avenir

Ce mercredi 24 février 2015 une vingtaine de personnes étaient réunies au restaurant de la Table de la Fonderie à Mulhouse dans le cadre des soirées de la «Fabrique à projets» pour débattre sur le thème de la «dette publique» et de la «réappropriation populaire de la finance».

Dans son exposé liminaire Bernard Schaeffer, du Conseil Populaire 68 pour l’abolition des dettes publiques (CP68), a dénoncé «les cadeaux fiscaux aux riches» et le «mécanisme cumulatif des déficits budgétaires et des intérêts dus accroissant les capacités des prêteurs, souvent bénéficiaires de ces mêmes cadeaux fiscaux». Continuer la lecture de Désespérance sociale, utopie… et vision d’avenir

Pour mieux comprendre la Grèce…

L’accord au forceps conclu vendredi 19 février entre la Grèce et ses partenaires de l’Eurogroup a donné l’occasion à l’éditorialiste de « L’Alsace », Raymond Couraud, d’exposer à son lectorat ce qu’il pense que ce dernier aime à entendre. Ce faisant, il s’inscrit dans la ligne des dirigeants allemands, dont l’intransigeance est d’abord destinée à permettre à la CDU de flatter ses électeurs. Continuer la lecture de Pour mieux comprendre la Grèce…

Entretien de la rédaction avec Djamila Sonzogni: TAFTA vaut bien une motion!

Djamila Sonzogni, conseillère municipale de Mulhouse et conseillère régionale d’Alsace, Europe Ecologie les Verts (18 février):

Rappel préalable de la rédaction: le TAFTA, « what is it »?

DS: Depuis l’été 2013 Européens et Américains négocient l’accord commercial dit traité Continuer la lecture de Entretien de la rédaction avec Djamila Sonzogni: TAFTA vaut bien une motion!

Petit déjeuner sur l’herbe aux ASSEDICS des bords de l’Ill

Le 19 décembre dernier, à l’occasion d’une journée nationale d’actions initiée par la Cgt Spectacle et la Cip (coordination intermittents et précaires) en appui à l’intervention fédérale Cgt lors la première CNPS (Conseil National des Professions du Spectacle) de la nouvelle ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, une quinzaine de professionnels du spectacle et de l’audiovisuel se sont invités à l’antenne Pôle-Emploi, pont Mathis à Strasbourg. Continuer la lecture de Petit déjeuner sur l’herbe aux ASSEDICS des bords de l’Ill

Deutsche Arroganz ?

La puissance économique de l’Allemagne lui permet aujourd’hui d’être le pays leader en Europe. C’est encore plus vrai pour la zone Euro dans laquelle nos voisins germaniques impriment leur vision de la monnaie, de la politique économique… Francfort accueille en outre la Banque Centrale Européenne dont le rôle au sein de l’Europe a été fortement inspiré par celui de la Bundesbank à l’époque de la République Fédérale.

L’époque où l’Allemagne était considérée comme un « géant » économique, sans politique étrangère, avec une armée sous tutelle de l’OTAN, et donc un « nain » politique, est bien révolue. A présent, l’Allemagne n’a plus besoin de qui que ce soit pour intervenir sur ce point : auparavant, dans le tandem qu’elle formait avec la France, cette dernière disposait du poids politique, cela aussi est révolu.

L’EXEMPLE DU PACTE BUDGETAIRE EUROPEEN ET DE LA GRECE

Quand François Hollande avait promis de renégocier le traité européen issu de l’accord du 9 décembre 2011 « en privilégiant la croissance et l’emploi et en réorientant le rôle de la Banque Centrale européenne dans cette direction », il s’est heurté au « nein » Continuer la lecture de Deutsche Arroganz ?

Un autre son de cloche sur l'info !