gafa

Market place: Amazon s’attaque au marché de l’artisanat avec Handmade

Handmade par Amazon est une nouvelle boutique en ligne, présente sur les 5 places de marché européennes d’Amazon, et qui propose aux artisans de vendre leurs produits à ses centaines de millions de clients à travers le monde. Que faut-il en penser ?

« Nous savons que chaque produit artisanal est unique, et c’est pour cette raison que nous avons créé une toute nouvelle boutique afin de mettre en valeur des produits réalisés à la main. En tant qu’artisan, vous avez la possibilité de configurer une boutique personnalisée, incluant une page décrivant votre profil d´artisan pour raconter en images votre histoire aux clients, et décrire vos produits avec vos propres mots. Vous configurerez également les pages de chacun de vos produits, avec des visuels les mettant en valeu

Handmade par Amazon est une nouvelle boutique en ligne, présente sur les 5 places de marché européennes d’Amazon, et qui propose aux artisans de vendre leurs produits à ses centaines de millions de clients à travers le monde. Que faut-il en penser ?

Amazon à l’affût de tous les marchés!

« Nous savons que chaque produit artisanal est unique, et c’est pour cette raison que nous avons créé une toute nouvelle boutique afin de mettre en valeur des produits réalisés à la main. En tant qu’artisan, vous avez la possibilité de configurer une boutique personnalisée, incluant une page décrivant votre profil d´artisan pour raconter en images votre histoire aux clients, et décrire vos produits avec vos propres mots. Vous configurerez également les pages de chacun de vos produits, avec des visuels les mettant en valeur, et de nouvelles fonctions de personnalisation afin que les clients puissent découvrir tout ce que vous avez à leur offrir. »

Au delà de ça, tout un monde est en train de se redessiner autour du numérique, et aucun secteur d’activité n’est épargné. Prenons le bon côté des choses. Dans la foulée du populaire mouvement des makers, qui valorise le « fait maison », Handmade permettra de vendre et d’acheter des bijoux, des œuvres d’art, de la papeterie, des objets de décoration pour la maison, des meubles… Et connectera des marchands de plus de 60 pays. À l’heure actuelle, il y a environ 80 000 objets artisanaux sur le site, dont beaucoup peuvent être personnalisés sur demande. On est pour l’instant au stade du produit artisanal fini, prêt à la vente avec son mode d’emploi et son « certif’ » de qualité. Il n’est pas question ici, ou du moins pas encore, de pose, de sav et de décennale.

Ce là présage-t-il d’une future lame de fond, comme dans l’hôtellerie et la restauration ou bien encore dans le commerce et les services ? Certainement. En Alsace, quelques entreprises industrielles traditionnelles se sont lancées dans l’aventure du e-commerce grand public, avec pour certaines, des résultats au delà de toute attente. Le postulat de base a été de passer d’une production traditionnelle sur un marché unique avec un rayonnement régional, dont la principale activité était la sous-traitance avec un savoir faire pour les besoins de l’industrie, à la création et la fabrication d’un catalogue d’articles uniques, visant le grand public de particuliers sur internet. C’est ce qu’on appelle se positionner stratégiquement sur un nouveau marché, ou en bon français « ne pas louper le coche ».

Dépasser le stade de la lamentation!

Alors les lamentation des uns font la part belle aux autres. A ceux qui ont compris que les enjeux de demain, pour leur entreprise, passe aussi par le marché de l’internet, non seulement en terme de visibilité, mais comme nouvelle place de marché qui génère son propre chiffre d’affaires additionnel. L’internet non pas perçu comme un moyen de « rabattre » les clients sur son site et vendre sur sa zone de chalandise traditionnelle, mais d’envisager son marché sur l’échiquier transfrontalier, voir même mondial.

Je ne suis pas, ici, en train de vendre Amazon et Handmade. Mais le retour d’expérience positif de la société de vente en ligne FestFree, membre du GEM, pour ne citer qu’elle, ne peut pas laisser indifférent sur l’utilisation de ces market place par nos entrepreneurs. Par ailleurs nous échangeons très régulièrement sur ces expériences, et compte tenu des savoir faire acquis par les uns et les autres, nous sommes à même d’accompagner au sein du Groupement, les premiers pas de ceux qui voudraient s’y lancer pour ne pas commettre les fameuses erreurs du débutant.

Ce qui est dommage, c’est qu’ Amazon a un positionnement de monopole, qui fait qu’elle monnaie ses services aux entreprises à un prix tout à fait exorbitant pour le marché de l’internet. J’irais même à dire que dans cette configuration nous sommes les partenaires de la réussite d’ Amazon avant tout, car c’est le « grand incontournable ».  Je déplore l’absence de réponses concurrentielles de taille. cDiscount (Casino), s’y est frotté, mais toujours à la traîne.

« Difficile toutefois de se risquer à pronostiquer le montant des ventes d’Amazon en France. Disons seulement que, selon nos estimations, son volume d’affaires s’établissait en 2014 entre 3 et 4 milliards d’euros, en englobant les ventes de la market place. Si l’on admet que celle-ci représentait à l’époque 40% à 45% des ventes du site, on aboutit, en réinjectant la commission d’Amazon, à 1,8 à 2,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2014 (Journal Du Net du 05/02/2016). N’oublions pas qu’Amazon est aussi le roi de l’optimisation fiscale ! Combien, parmi nos entreprises artisanales, font de l’optimisation fiscale ?

En attendant, il faudra composer avec. A suivre…

Lazare C.

 

 

Une réflexion sur “ Market place: Amazon s’attaque au marché de l’artisanat avec Handmade ”

Les commentaires sont fermés.