L’urgence de se promener

L’état d’urgence est bien commode ! On comprend pourquoi le président Hollande souhaite l’intégrer dans la Constitution ! Quelques ennuis politiques et hop, en vertu de l’article X… de la Constitution, on va interdire tous rassemblements, manifestations, démonstrations publiques….
La CGT appelle à une manifestation le 2 décembre pour défendre les salariés d’Air France traînés devant le tribunal de Bobigny (rappelez-vous, il s’agit de la chemise déchirée…) : interdit pour préserver les manifestants d’une éventuelle attaque terroriste… La Confédération rejette toute interdiction et maintient son rassemblement.
La Coalition Climat 21 qui se préoccupe (réellement et constamment) de l’environnement organise avec la « société civile », la «Marche mondiale pour le climat» qui donne lieu à des manifestations dans le monde entier. La France en sera privée même à Mulhouse comme vous pourrez le lire ci-contre… Alors les organisateurs ont trouvé la parade : nous allons-nous promener dans les rues de la ville en brandissant des signes ostentatoires prônant la réduction émissions de CO2, d’autres manières de consommer, de se déplacer, d’utiliser l’énergie…
Jacques Muller, un des animateurs de la Coalition, rappelle fort justement : « l’état d’urgence n’est pas que sécuritaire, il est aussi climatique.
Nous verrons bien comment M. Cazeneuve et ses préfets vont réagir : autoriser les mercantiles marchés de Noël et envoyer la police contre les rassemblements de Bobigny et les promenades à Mulhouse parmi tant d’autres initiatives dans notre pays ?&
M. Cazeneuve aurait-il hérité de quelques gènes de M. Jules Moch ?
Alors, allons-nous en nous promener dans les rues de Mulhouse et vous pourrez terminer votre promenade à la tombée de la nuit au Temple St-Etienne où le groupe Géranium (enfin de retour) interprètera ses chants de Noël à 17 h 30..
Une bonne journée en perspective….
Michel Muller

Print Friendly, PDF & Email