photodmc2

DMC Muhouse : clientèle et actionnaires choyés, salariés déclassés

Nous reprenons ci-dessous le contenu d’un tract signé par le secrétaire du Comité Central d’Entreprise de DMC Mulhouse et diffusé à l’occasion du 270ème anniversaire de cet établissement, un des derniers vestiges du passé textile de l’Alsace. A la lecture de ce tract, on comprendra pourquoi cette manière de « fêter » les 270 ans n’a pas eu l’heur de plaire à l’actuel patron de la boîte dont les dirigeants sont manifestement beaucoup plus préoccupés par les dividendes des actionnaires que par le bien être des salariés.

Le tract  (avec des intertitres de la rédaction de L’Alterpresse68) :

Clientèle choyée, salariés déclassés

À l’occasion de la traditionnelle distribution annuelle du bon d’achat, le Comité d’Etablissement de DMC Mulhouse, a décidé à l’unanimité de marquer cette journée, par la célébration du 270e anniversaire de DMC avec la distribution d’un cadeau symbolique à l’ensemble des salariés.

DMC, 270 ans d’existence, reste le seul fabricant de fils à broder d’Alsace (Alsace terre textile) et de France. Malgré les différents plans sociaux, elle a su faire face aux difficultés économiques et à la compétitivité de plus en plus croissante, et cela grâce aux compétences et au professionnalisme de ses salariés. Malgré les demandes de l’ensemble des partenaires sociaux, la direction n’a pas daigné débloquer un budget en vue de marquer cet événement à l’égard des salariés de l’entreprise. La direction a simplement décidée de créer un coffret, et une échevette en or pour la clientèle.

Depuis la création de la nouvelle société en 2009 les salariés n’ont pas cessé d’être de réelles victimes face à des actionnaires qui ne voulaient qu’une chose lever des dividendes, au mépris de la prise en compte de la santé physique et mentale de ses salariés. Entre autres, les nombreux départs non remplacés, augmentation de la charge de travail, menace de licenciement si la production n’est pas atteinte malgré les contraintes médicales, des atteintes morales et physiques par déplacement de poste, exemple : des contremaîtres travaillant sur machines par manque de personnel, ou alors devenant manutentionnaires caristes, la répression syndicale, les délégués sont continuellement pris à partie par le directeur d’établissement. La direction s’est même servie de la loi sur les nouvelles classifications pour déclasser d’une manière habile un grand nombre de son personnel.

Cession à un fonds d’investissement anglais

En date du 19 juillet 2016 le Comité Central d’Entreprise de DMC SA S s’est prononcé favorablement à la cession de la société à un fonds d’investissement Anglais en mettant l’accent sur les difficultés rencontrées par les salariés.

Depuis la signature de la cession qui s’est déroulée le 4 août 2016, les choses n’ont pas évolué humainement dans le bon sens, mais au contraire le nouvel actionnaire considère les futurs départs à la retraite comme une marge de manœuvre dans la poursuite de son plan. Cerise sur le gâteau, lors du dernier comité central d’entreprise le directeur général nous informe d’une volonté de sous-traiter la teinture. La cause invoquée c’est le coût important généré par cette opération et les gaspillages importants des divers produits de teinture. Pour les membres du CCE sous-traiter la teinture c’est aussi sous-traiter le mercerisage, le dévidage et le bobinage. Encore une fois les vraies victimes ce sont les salariés, qui génèrent de la valeur ajoutée, et non les décideurs incompétents dont ils sont victimes.

Devant le manque d’attention de la direction et du nouvel actionnaire à l’égard de son personnel, les membres du CE Mulhouse ont décidé à l’unanimité d’offrir aux salariés un cadeau symbolique : une clé USB qui représente un Salarié en Or. La clé USB symbolise le stockage de l’énergie, du professionnalisme et du savoir-faire dont chaque salarié dispose pour effectuer son travail quotidien.

Pour conclure : il est vrai que l’Echevette c’est l’Or de DMC, mais ceux qui la fabrique ce sont les Salariés en Or.

DMC Mulhouse le 1er décembre 2016.

Pour le C.E. Mulhouse, Mario Dollmann Secrétaire du Comité Central d’Entreprise DMC SAS