Le cinéma BEL AIR de Mulhouse va s’agrandir

Une bonne nouvelle pour tous les amis du bon cinéma : le cinéma BEL AIR de Mulhouse s’agrandit, çà y est, c’est décidé, c’est parti ! Quand on dit amis du bon cinéma cela veut dire bien-sûr amateurs de bons films mais aussi une foule de personnes qui, dans une ambiance amicale, conviviale, aiment s’y retrouver à maintes occasions.

La bonne nouvelle

La pression du public, la demande des gens, le souhait des distributeurs, le ressenti de toute l’équipe du cinéma (les quatre salariés, les administrateurs, la cinquantaine de bénévoles) ont été des facteurs déclenchants. Tout comme l’encouragement apporté très récemment par le cabinet Cinéconseil dans son étude de marché qui a confirmé ce que le président Mohammed Dendane annonçait lors de la dernière Assemblée Générale du 27 mai 2016, en accord avec toute l’équipe.

Et de nombreux autres soutiens, un des derniers en date étant celui de Michel-Samuel Weiss, adjoint à la culture de la ville de Mulhouse, qui lors du dernier Conseil d’Administration du cinéma, le 23 novembre dernier, nous faisait part de son enthousiasme pour ce projet d’extension.

L’Alterpresse68 ne peut que se réjouir aussi de la croissance d’un tel lieu de culture, de rencontres et d’échanges. Le soutien de la presse est très important dans cette aventure collective. Plus de 80 soirées-débats par an se tiennent, animées par des réalisateurs, des associations engagées dans la société… Ce cinéma est aussi un lieu où la presse libre et critique est la bienvenue.

Le travail de l’étude de marché et de faisabilité commandé avant l’été par le C.A .du cinéma Bel Air a donc produit ses conclusions : concrètement il préconise la création de deux nouvelles salles : une salle de 70 places et une salle de 50 places. La capacité totale du cinéma avec les 120 places actuelles serait alors de 240 fauteuils. Le mono-écran devient à un tel point une contrainte, qui oblige à se priver de nombreuses séances et de nombreux films, que le marché potentiel final du nouveau cinéma est estimé par Cinéconseil à environ 73.000 entrées annuelles. A titre de repère, cette année, qui est une bonne année, le cinéma verra environ 33 .000 spectateurs. C’est dire l’ouverture possible, pressentie très fort par toute l’équipe, qui est près du « terrain ».

Quelques précisions sur le contexte et les soutiens

Le volume d’entrées, pour les films art & essai, réalisé dans l’unité urbaine de Mulhouse est aujourd’hui faible en comparaison avec les autres villes de même taille.

Globalement, l’analyse de l’évolution cinématographique de Mulhouse sur une longue période montre que celle-ci a d’une part suivi l’évolution nationale jusqu’en 2007 et a même connu une progression supérieure au début des années 2000 avec l’ouverture du multiplexe KINEPOLIS. Et que, d’autre part, elle a fortement décroché par rapport à l’évolution nationale à partir de 2008. Ce décrochage, ne cesse de s’amplifier : entre 2007 et 2014 le BEL AIR reste à 11.000 spectateurs en-dessous de la fréquentation de 2006, le KINEPOLIS à 209.000 en dessous, alors que LE PALACE n’accueille que 140.000 spectateurs par an depuis son ouverture fin 2007. Donc une diminution, globale encore une fois, d’environ 80.000 entrées par an.

Ceci ne correspond pas à une diminution de la demande puisque au cours de la même période la fréquentation départementale a progressé de 15,5% et la fréquentation nationale de 17,1%. Il s’agit d’une grosse difficulté à écouler les films proposés. En particulier au niveau de l’art & essai. Les distributeurs « attendent » l’extension du cinéma BEL AIR.

Le cinéma BEL AIR est le seul cinéma à proposer, dans un rayon de 30 minutes autour de Mulhouse, une programmation spécifiquement dédiée à l’art & essai, avec plus de 70% de films classés et à bénéficier des 3 labels (Art & Essai, Jeunes Publics et Patrimoine/Recherche). Si toutes les sorties nationales pouvaient être présentées et exposées suffisamment longtemps, la fréquentation du ciné BEL AIR serait donc de l’ordre de 73.000, possible avec les futures 3 salles. La réalisation de deux salles supplémentaires, permettant de proposer plus de 5.000 séances par an, rend donc possible, pour l’association, une programmation composée d’au moins 70 films supplémentaires par an avec une durée moyenne d’exposition de chaque film plus que doublée par rapport à aujourd’hui(près de 19 séances par film contre moins de 8 en moyenne pour 2015).

Le soutien apporté par la ville de Mulhouse est déterminant. Le CNC (Centre National du Cinéma et de l’image animée) pourra aider substantiellement aussi le cinéma pendant les travaux. La CAF (Caisse d’Allocations Familiales), propriétaire des locaux, sera « facilitateur » : elle accueille favorablement le projet et, d’ores et déjà, le chantier de réaménagement en cours du CSC (Centre Socio-Culturel) BEL AIR se fait en coordination avec le projet cinéma (Ascenseur,…). Des rencontres avec M2A (Mulhouse et Agglomération) et la Région sont en cours.

Le projet architectural

Il est prévu de construire les deux nouvelles salles au-dessus de la salle actuelle. Le cabinet d’architecte Alex Da Silva vient d’établir l’Avant-Projet, qui a été transmis à l’Agence de Développement Régional du Cinéma (ADRC), pour compléments. Le budget serait de l’ordre de 800.000€. L’ADEME subventionnera tous les travaux relatifs à l’isolation. Le chantier serait finalisé en 2018. Un renforcement du Conseil d’Administration du cinéma est lancé, en particulier dans le domaine du suivi de chantier/comptabilité-trésorerie. L’architecte travaille en entente avec Madame Rapp, conseillère municipale à l’urbanisme et vivant dans le quartier.

Un peu d’histoire…

Mais au fait, pour ceux qui ont pris le train en marche, il est bien de faire un peu d’histoire, De prendre du recul aussi pour voir toutes les facettes.

Le cinéma Bel Air est devenu, au fil des ans, une structure culturelle incontournable de la vie mulhousienne. Il a été créé en 1969 à la demande des habitants du quartier. Situé au sein du Centre Socio-Culturel Bel Air, il n’offrait alors que quelques séances par semaine, son activité étant assurée par une équipe de bénévoles. A partir de 1984 il développe progressivement une programmation Art & Essai.

En 1990, la salle est baptisée Salle William Wyler (du nom du cinéaste hollywoodien né à Mulhouse). En 1993, il recrute son premier salarié ; dès lors l’art & essai devient le principal créneau du cinéma. En 1997, le succès aidant, la Ville lui propose d’animer une seconde salle à la Filature (Scène Nationale). Cette seconde salle connaît un vif succès qui contribue à dynamiser la Filature jusqu’en 2005. Des contraintes logistiques mettent fin à cette expérience réussie.

En 2012, elle s’équipe d’un projecteur numérique. Entièrement rénovée en 2014, la salle William Wyler est avant tout conviviale (fauteuils handicapés, un bar de 25 m2….). Quatre salariés, un cinquantaine de bénévoles et un CA de 25 personnes, assurent avec passion son activité.

Les moteurs du cinéma Bel Air

  • Les rencontres : le cinéma propose de nombreux débats avec des associations, des réalisateurs, des acteurs. En ce qui concerne les associations, soit le cinéma les sollicite soit c’est l’association qui fait une proposition. Quelques-unes parmi tant d’autres : Collectif Palestine, Amnesty International, la LDH, Attac, la FEDEPSY, Alsace Nature, des syndicalistes, Les Economistes Atterrés…. Ces rendez-vous confèrent au Bel Air son identité singulière : faire se rencontrer les gens, instaurer un dialogue. C’est devenu son crédo et il est connu pour cela dans la région et au-delà.

  • Le Festival « Plein Air au Bel Air » : 21ème édition en juillet : une ambiance garantie : bons films, bonnes animations, bons petits plats, dans un cadre agréable de verdure pendant huit soirées. Cette année 2016, un groupe de jeunes réfugiés syriens sont venus renforcer l’équipe des bénévoles.

  • Le Festival Augenblick : cinéma en langue allemande . Organisé par Alsace Cinéma. Le Bel Air fait partie du comité d’organisation et de sélection.

  • Les Petites Bobines : festival destiné au jeune public, qui présente des films européens.

  • Une action continue d’Education à l’Image (école, collège, lycée) : des dispositifs nationaux d’éducation à l’image permettent aux établissements scolaires de voir des films à moindre coût (2,5€). Les enseignants qui s’engagent à voir 3 films dans l’année avec leurs élèves, bénéficient de formations qui leur permettent de faire un travail pédagogique sur le film en classe. Le Bel Air est coordinateur pour « Ecole et cinéma » depuis 1998.. « Collège et cinéma » est coordonné par Alsace Cinéma ainsi que « Lycéens au cinéma » (Lambert, Schweitzer, Louis Armand, Lavoisier..) Ces 3 dispositifs d’éducation drainent plus de 7.000 entrées par an. La relève est assurée !

Voilà pour ne citer que certains « moteurs ».. La plupart des axes précédents ont vu une fréquentation soutenue et en progression cette année 2016.

Une bonne nouvelle donc que la transformation, l’agrandissement de ce cinéma-là ! Parmi les soutiens que l’on a largement évoqués, il y a la presse, les médias alternatifs , locaux. Ces derniers contribuent à tisser les liens qui nous font du bien à tous et nous facilitent les combats, la mise en public de l’esprit critique. Dans l’autre sens, les salles du cinéma Bel Air agrandi pourront encore plus donner la parole à ces médias, entre autres.

Jean-Paul Bourgeois

(administrateur et bénévole du ciné BEL AIR)

Print Friendly, PDF & Email

Une réflexion sur « Le cinéma BEL AIR de Mulhouse va s’agrandir »

  1. Merci pour ce témoignage, clair, concis, documenté. Nous, occidentaux, sommes tout à la fois sidérés par la barbarie de cette annihilation des opposants à un régime dictatorial , et accablés par notre impuissance devant une situation complexe. Où se situent les repères? Certainement du côté de la liberté et la démocratie que nos frères syriens ont revendiquées au risque de leurs vie dès 2011. Et certes pas dans les oppositions religieuses supposées entre sunnites, chiites, chrétiens… : ils sont tous syriens et vivent tous sous l’oppression d’un même dictateur! Soutenons le peuple syrien!

Les commentaires sont fermés.