Archives pour la catégorie Environnement

Samedi 27 février, Notre Dame des Landes…

NDDA

Samedi 27 février : au long du barreau routier partie de la future desserte de l’éventuelle future plate – forme aéroportuaire de Notre – Dame des Landes, entre les RN 65 (Nantes Vannes) et 137 (Nantes Rennes).

Notre Dame des landes elle- même a peut être lu ces panneaux, banderoles, pancartes, portés joyeusement dans le cortège de dizaines de milliers de manifestants qui occupaient entièrement ces 5 kilomètres d’asphalte ?

« Oui aux oiseaux, non aux lacrymaux », « Stop aux avions, oui aux tritons », « Cop 21 en décembre, kérosène en janvier », « Bure, Fessenheim, grands projets inutiles », « Des courgettes, pas des jets », « Remi Fraisse, mort à Sivens »…

Mais aussi : « TOTALe ment responsable », « Vinci – concessionnaire du futur éventuel aéroport – dégage »…

Ou encore : « Touche pas à ma terre », « Touche pas à ma ZAD », « Solidarité climat », « Sauvons la ZAD et le Code du travail », « Entendez- vous dans les campagnes nos vaillants paysans ? » « Mort à l’état d’urgence »…

Peut – a- elle vu fleurir des drapeaux régionaux, les quelques bonnets rouges portés par des manifestants, quelques drapeaux de partis politiques (Parti de gauche, EELV, organisations anarchistes, PCF, NPA…) ou de syndicats (CGT, Solidaires, Confédération paysanne..), remarqué les « tracteurs vigilants » de paysans locaux ?

Et maintenant ? Après cette énième mobilisation des anti-aéroports dont les organisateurs et les participants estimaient qu’elle avait été la plus forte de toutes (des médias locaux avançaient samedi soir le chiffre de 50 000 participants) ?

Référendum?

Un référendum local est donc annoncé par le gouvernement : mais référendum imbroglio ou référendum vrai ? Sur quel périmètre de populations pour un projet national.

Avec le support légal de la future possible Haute autorité de la participation du public sur le dialogue environnemental ?

A l’échelle de la Pays de Loire dont le président refuse l’idée de l’organiser ?
A l’échelle du département de Loire Atlantique pour un projet qui en impacte directement au moins 5 ?
A moins que le référendum ne soit formaté comme celui de la version projet de loi sur le travail conçu pour contourner si nécessaire les représentations syndicales majoritaires dans une entreprise, ou rejouer une version de référendum sauce 2005, rejeté massivement par le corps électoral français mais voté par le Parlement deux ans plus tard ?

Tous les juristes sérieux pointent les raisons d’invalidation d’un référendum sur le sujet Notre Dame des Landes dans le paysage légal et réglementaire qui est le nôtre.

Les opposants au projet d’aéroport exprimaient pour leur part samedi leur scepticisme quant à la solution référendaire mais pointent l’absence totale d’informations sur le sujet à l’heure actuelle, comme la difficulté d’organiser un débat public suer un sujet ou expertises et contre – expertises s’enchaînent depuis 15 ans ?

Et si Notre Dame des Landes elle-même avait une solution ? Sur un bout de nuage, pour ne pas l’oublier, je crois savoir qu’elle a recopié samedi une grande inscription taguée sur l’asphalte et appelant à l’unité : « Des fissures de la ZAD sortent les racines de leurs projets ».

Et sur une banderole on pouvait également lire samedi : « l’abandon, c’est maintenant ».

Christian Rubechi

SOUPE ANTI-NUCLEAIRE

La « Veille-actions », entamée le 3 octobre Place Kléber, pour la fermeture immédiate et définitive de la centrale nucléaire de Fessenheim, s’arrêtera le 31 octobre par une « soupe anti-nucléaire », lors d’un rassemblement citoyen et bon enfant de 11 à 16h. Un « die-in » alertera les futures victimes de Fessenheim, ou d’ailleurs, à 11h30. Des échanges sur toutes les résistances organisées par la « Convergence des luttes d’Alsace et d’ailleurs » ainsi que sur les innovations et alternatives (jardins et habitats, monnaies locales, transports…) cloront cette journée.

Pierre Rosenzweig a entamé sa 3e semaine de jeûne.

Suite du programme : Continuer la lecture de SOUPE ANTI-NUCLEAIRE

Un « jeûne » pour exiger l’arrêt de Fessenheim

Le « Collectif convergence des luttes » nous signale que depuis le 3 octobre, Pierre R. a entamé un jeûne à durée indéterminée pour exiger la fermeture immédiate et définitive de la centrale nucléaire de Fessenheim en Alsace. Des amis sont présents tous les jours avec lui Place Kléber à Strasbourg de 11 à 18h. Des animations musicales, artistiques et des conférences (les 5, 15 et 22 octobre à 20h30 au FEC, place St Etienne) ont lieu autour de cette action tout au long du mois d’octobre. Continuer la lecture de Un « jeûne » pour exiger l’arrêt de Fessenheim

Le 29 novembre c’est demain…. et 2050 aussi !

La COP 21

A l’heure de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (Cop 21) qui se déroulera du 30 novembre au 11 décembre à Paris, la coordination Climat 68 – créé en lien avec la Coalition nationale Climat 21 – mobilise ses réseaux et entend bien se faire entendre très au delà en lançant un cycle de conférences et manifestations tout au long des mois de septembre, octobre, novembre et décembre qui se dérouleront pour l’essentiel dans le Haut – Rhin. Continuer la lecture de Le 29 novembre c’est demain…. et 2050 aussi !

Bruno Dalpra: Non aux usines à vaches!

La crise de l’élevage occupe l’espace médiatique depuis quelques mois.

Les éleveurs n’arrivent plus à vivre de leur production et depuis des mois ils enchaînent  manifestations et déclarations.

Mais la chute des cours et la pression de la grande distribution dont ils sont victimes sont les manifestations d’une crise structurelle; les traditionnels coups de pouce publics financiers et les déclarations gouvernementales lénifiantes  n’ont évidemment rien réglé.

C’est qu’au delà des facteurs conjoncturels les déséquilibres et les surproductions ont des causes profondes: suppression des quotas laitiers qui régissaient la politique européenne laitière européenne, déclenchement de la guerre du lait entre producteurs nationaux, embargo contre la Russie suite au conflit ukrainien, guerre des prix et des parts de marchés entre grandes enseignes qui  utilisent volontiers la viande comme produit d’appel, recours au moins – disant pour les acheteurs de  la restauration collective, des cantines scolaires, des  administrations, des hôpitaux..

Dans l’espoir d’amortir les coûts fixes les éleveurs se sont lancés dans la course au volume, au raccourcissement du temps.

Des animaux qui n’ont jamais vu une prairie!

Les exploitants se sont endettés et le Crédit agricole comme les coopératives liées à la FNSEA les y ont aidés, Continuer la lecture de Bruno Dalpra: Non aux usines à vaches!

APRES LA FERME DES MILLE VACHES CELLE DES 1200 TAURILLONS

vache-en-colere-mosaique

Nous aurons l’occasion de reparler de la situation paysanne en France et du rôle ambigu que joue la principale organisation la FNSEA.

Fort heureusement, d’autres organisations réellement syndicales agissent même si le monopole organisé par les différents pouvoirs, les Chambres d’Agriculture, leur mettent des bâtons dans les roues constamment. Il faut bien protéger les intérêts de la FNSEA !

Aux côtés du MODEF (Mouvement de défense des exploitants familiaux), la Confédération Paysanne agit pour une agriculture raisonnée qui permet aux paysans de vivre de leur travail sans avoir continuellement recours aux subventions d’où qu’elles puissent venir.

Une de ses cibles, qu’elle partage avec d’autres mouvements environnementaux, est la « ferme des mille vaches », cette initiative industrielle de production de lait à grande échelle, au détriment de la santé des animaux. Mais pour le plus grand bienfait de l’industrie laitière qui cherche à produire Continuer la lecture de APRES LA FERME DES MILLE VACHES CELLE DES 1200 TAURILLONS

Bure… Bure à cuire… Burâleurs…

1500, 2000, combien de manifestants ce dimanche 7 juin devant le site de l’ANDRA ? (n.d.l.r : Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs, opérateur pour AREVA, EDF, le CEA, pour la gestion des déchets nucléaires…).

En tous cas assez pour que la mobilisation espérée par les organisateurs ait largement permis de remplir l’objectif d’une chaîne humaine continue ceinturant complètement le site du laboratoire de l’ANDRA. Continuer la lecture de Bure… Bure à cuire… Burâleurs…

34e Foire éco-bio d’Alsace

34e Foire éco-bio d’Alsace au Parc des Expositions de Colmar,  du jeudi 14 au dimanche 17 mai 2015.

La doyenne des manifestations dédiées aux produits écologiques et biologiques, une des plus importantes dans l’Hexagone, réunira quelque 480 exposant(-e)s (associations incluses).

Depuis 2007 c’est la cité natale du sculpteur Frédéric-Auguste Bartholdi qui accueille cette Foire. Auparavant, celle-ci se tenait, dans un cadre assez bucolique et un tantinet plus convivial, à Rouffach (d’abord l’Allée des remparts, puis la Place de l’église), localité de 4600 habitant(-e)s située à seize kilomètres au sud. Continuer la lecture de 34e Foire éco-bio d’Alsace