Archives pour la catégorie Culture

L’Alsace disparaît des livres scolaires

L’Alterpresse68 publie volontiers une réaction du Club Perspectives Alsaciennes car elle reflète un avis fortement partagés par les Alsaciens. On peut pourtant estimer qu’il y a d’autres moyens de défendre l’identité alsacienne que de ressortir l’idée du « conseil unique » que les Alsaciens ont doublement rejeté lors d’un référendum: d’aborde en s’abstenant massivement, d’autre part faisant triompher le « non » lors de la consultation.

L’avis du CPA, Club Perspectives Alsaciennes

Selon les DNA de ce jour, la nouvelle édition du manuel scolaire d’histoire-géographie de Hachette fait disparaître l’Alsace des cartes.
La carte des nouvelles régions administratives ne fait désormais plus mention de l’Alsace, ce qui était prévisible. Mais l’Alsace disparaît également de la carte des reliefs du pays, qui mentionne pourtant encore les Vosges et la Lorraine.

A long terme, cette tendance est dangereuse. Déjà aujourd’hui, les jeunes qui sortent du lycée ont une très mauvaise connaissance de la géographie et de l’histoire de l’Alsace, c’est à dire sa dimension rhénane, au contact direct de l’Allemagne et de la Suisse. De nombreux jeunes alsaciens ne savent même pas ce que signifie le terme  »Pays de Bade », leur connaissance du voisinage de l’Alsace se limitant souvent à Europapark. Ceci est la conséquence de l’inadéquation totale des programmes scolaires pour l’Alsace.

L’effacement de l’Alsace des programmes scolaires résonne avec d’autres mesures prises par la région Grand Est. Depuis le 1er janvier 2017, les plaques d’immatriculation sont estampillées Grand Est, les annonces dans les trains TER ont substitué le terme Alsace par Grand Est. Les exemples de ce remplacement sont déjà nombreux.

A long terme, l’effacement de l’Alsace programmée par le Grand Est est dangereux. Contrairement à ceux qui disaient qu’il s’agissait d’une réforme purement administrative, qui ne changerait rien à l’identité et au quotidien des gens, il s’agit bien d’une tentative d’imposer une nouvelle identité. Pour 2017, le Grand Est souhaite  »donner corps à une politique mémorielle qui puisse s’appliquer sur l’ensemble du territoire régional », à travers un Comité d’Histoire Régionale du Grand Est (rapport 16SP-3225 de la Commission Culture du Grand Est).

En créant de toute pièce une histoire régionale Grand Est, c’est bien une nouvelle identité GrandEstienne qu’on tentera de nous imposer.
En effaçant l’Alsace partout où c’est possible, petit à petit, le Grand Est affaiblira l’identité alsacienne, pour la substituer par une identité factice imposée d’en haut.

Nous refusons cette tentative d’usurpation d’identité. Face à ce danger, nous considérons que l’avenir de l’Alsace passe obligatoirement par une sortie du Grand Est. C’est également une condition nécessaire à tout projet ambitieux pour la nouvelle collectivité territoriale envisagée par les conseils départementaux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin.

Quand le Monde libre vacille sur son piédestal…

Oui, il faut lire le Prix Renaudot de l’essai 2016 ! Il faut le lire à tout prix tant il fait honneur à des journalistes qui osent, un moment ou un autre, se lever et décrire la réalité de ce qui se passe dans des rédactions et qui démontrent combien l’irruption de l’argent, des financiers, des grands groupes de télécommunications, dans le capital de la presse sont en train de la gangréner totalement. Aude Lancelin, ancienne directrice adjointe de la rédaction du Nouvel Observateur, à présent « L’Obs », démontre implacablement les dérives d’un système rédactionnel à tel point inféodé aux pouvoirs politique et économique que l’information s’uniformise et glisse progressivement dans un style propagandiste. Et s’en suit un rejet régulier et innarrêtable du lectorat.

Continuer la lecture de Quand le Monde libre vacille sur son piédestal…

L’allemand est aussi une langue de France

Le linguiste se trouve dans cette position singulière de devoir enfoncer des portes ouvertes – des évidences donc – que la politique et les idées reçues s’acharnent à refermer, à verrouiller.
C’est pourquoi il m’appartient  de rappeler ces évidences, car les idées reçues sont aussi résistantes que des verrous. Et au-delà des évidences, il me faut également  désamorcer ces idées reçues et les phobies sous-jacentes.

Continuer la lecture de L’allemand est aussi une langue de France

Le cinéma BEL AIR de Mulhouse va s’agrandir

Une bonne nouvelle pour tous les amis du bon cinéma : le cinéma BEL AIR de Mulhouse s’agrandit, çà y est, c’est décidé, c’est parti ! Quand on dit amis du bon cinéma cela veut dire bien-sûr amateurs de bons films mais aussi une foule de personnes qui, dans une ambiance amicale, conviviale, aiment s’y retrouver à maintes occasions. Continuer la lecture de Le cinéma BEL AIR de Mulhouse va s’agrandir

Manifeste pour la décolonisation de l’humanité femelle

Nicole Roelens a publié successivement depuis septembre 2013, 5 livres chez L’Harmattan, qui, avec le dernier actuellement en préparation, composent une œuvre à laquelle elle travaille depuis 10 ans. Cette œuvre s’intitule : Continuer la lecture de Manifeste pour la décolonisation de l’humanité femelle

Pour Asli Erdogan : lire pour qu’elle soit libre !

Une Erdogan peut en cacher un autre ! Bernard Umbrecht nous rappelle que le dictateur qui écrase chaque jour un peu plus les libertés en Turquie veut éliminer toute opposition. La romancière Asli Erdogan le paie cher et les juges au service du pouvoir pourrait la condamner à une peine très lourde… Et le silence des dirigeants politiques européens, des médias est indigne… Raison de plus que nous en parlions dans ces colonnes…

Continuer la lecture de Pour Asli Erdogan : lire pour qu’elle soit libre !

Secours populaire: la fête avec Géranium

 

imag0192

C’était le 24 octobre dernier, dans les locaux du Secours Populaire à Mulhouse.

Deux musiciens du groupe Géranium, Daniel Muringer et Patrick Osowiecki, ont proposé à une quinzaine d’enfants un spectacle narratif faisant intervenir une quarantaine d’instruments de musique de tous les continents. Continuer la lecture de Secours populaire: la fête avec Géranium

Festivàl ohne Nàma : un ohna uns!

« Festival sans Nom » : et sans nous !

Nous publions ce petit texte en alsacien avec sa traduction que Jacques Zimmermann a fait paraître dans le journal M+. Jacques Zimmermann et Jean-Marie Stoerckel ont écrit un polar passionnant duquel nous reparlerons avec les auteurs prochainement dans ces colonnes : Le tueur à la coiffe alsacienne/D’r Teter met dem Elsàssesch Schlupf-Hüewa. L’originalité de ce roman réside dans sa double parution français-alsacien, ce qui est une première dans la littérature alsacienne.

Continuer la lecture de Festivàl ohne Nàma : un ohna uns!

« 1964 » : de quoi remuer nos méninges…

13 octobre, 20 h, dans ce lieu extraordinaire qu’est le Séchoir à Mulhouse : il n’est pas habituel de pouvoir assister à une lecture-performance menée par l’auteur Kai Pohl, en allemand, et par son traducteur français, Bernard Umbrecht. Cette lecture à deux voix nous a permis de découvrir un livre intitulé « 1964 » qui, dans sa construction et son propos, ne peut laisser indifférent.

Continuer la lecture de « 1964 » : de quoi remuer nos méninges…

« Nos années françaises » : l’Alsace autrement…

marie hart a bal liebezell

Un jour, il y a bien longtemps, Daniel Muringer, notre chanteur alsacien grand explorateur d’archives littéraire et musicale, me demanda : « Connais-tu Marie Hart ? ». Je du avouer mon ignorance et grâce à la mise en musique d’un poème j’ai découvert la plus grande poétesse alsacienne. Sans pour autant pouvoir lire ses livres car aucun éditeur alsacien ne publie cette figure incontournable de la littérature alsacienne.

Continuer la lecture de « Nos années françaises » : l’Alsace autrement…