Archives pour la catégorie Actualités

Grèce : quelques vérités bonnes à dire…

Ah ces fainéants, ces tricheurs, ces corrompus, ces cigales, révoltées contre la juste punition pour leurs fautes ! Les réseaux sociaux, les blogs, certains éditoriaux (celui de Raymond Courraud pour « L’ALSACE »), débordent ce matin de ce type de considérations après la victoire de SYRIZA en Grèce. Il y en a qui « suintent » littéralement de dépit, traitant d’idéologues « rouges » leurs contradicteurs, tout en clamant leur attachement à la démocratie.

Il me semble que certaines mises au point doivent être faites, tant l’usage de l’expression « dette abyssale » a brouillé la réalité, et perturbé l’esprit des commentateurs.

La Grèce, c’est 11 millions d’habitants, et 2,3% du PIB de la zone euro. C’est aussi un budget inférieur à celui du département des Hauts-de-Seine. C’est enfin Continuer la lecture de Grèce : quelques vérités bonnes à dire…

25 janvier 2015 : Carte postale d’Athènes

Dimanche 25 janvier: aéroport d’Athènes, 17 h.

Titres de la presse internationale:  « Syriza favorite », « Draghi et Tsipras: les nouveaux visages de l’Europe » « La Grèce vote contre l’austérité », « Le temps de Syriza », « Le diable est à la porte », mais de nombreux journaux – surtout anglais – n’évoquent pas les élections en première page et l’Equipe en reste à « L’O.M ne répond plus ». Continuer la lecture de 25 janvier 2015 : Carte postale d’Athènes

Mohamed Mselmi, secrétaire général adjoint de l’UGTT « C’est l’avenir de l’UGTT qui se joue actuellement »

L’Union générale des Travailleurs Tunisiens (UGTT) est l’organisation syndicale historique en Tunisie créée en 1946. Le Parti Destourien de Habib Bourguiba et l’UGTT ont été les artisans de l’indépendance de la Tunisie avec la fin du protectorat français en 1956. Dans ce régime à parti unique qui s’est effondré avec la fuite honteuse de Ben Ali en janvier 2011, l’UGTT a été durant toutes ces années un foyer de lutte et de résistances. Tolérée par le pouvoir, ses dirigeants ont néanmoins connu la prison à maintes reprises. Durant la révolution de 2010-2011, l’UGTT a joué un rôle central en aidant les manifestants à s’organiser, à se structurer. Ensuite, elle fut l’opposition essentielle au parti Ehnada qui est venu au pouvoir pour tenter d’instaurer un Etat islamiste. L’échec Continuer la lecture de Mohamed Mselmi, secrétaire général adjoint de l’UGTT « C’est l’avenir de l’UGTT qui se joue actuellement »

UN ENFANT DE HUIT ANS DANS LE PIEGE SECURITAIRE

Cette image a été récupérée mercredi dernier sur un tweet d’Antonio Casilis évoquant un «sondage qui donne froid dans le dos— surtout à cause des questions que l’enquêteur s’autorise».
Et pour quel objectif ces questions, pourrait-on ajouter ? Des mesures pour lutter contre l’extrémisme religieux. A partir de quand est-on un extrémiste en religion ?
Les questions insidieuses ont été encadrées par A Casilis. Elles sont extraites d’une enquête d’opinion Ipsos/Sopra-Steria pour Le Monde et Europe réalisée auprès de 1 003 personnes, qui ont été interrogées par Internet les 21 et 22 janvier 2015.
Je trouve formidable cette capacité à avoir une opinion sur tant de choses sans même savoir précisément de quoi il retourne dans les questions. Au terme de ce procédé, le journal Le Monde affiche que les Français plébiscitent le tout sécuritaire. Est-ce ce qu’il fallait démontrer ?
53 % des (1003) Français pensent que nous sommes en guerre (qu’entendent-ils par là ?) et sont même, parait-il, prêts à en découdre (contre qui ?). Ils sont encore plus nombreux, entre 60 et 70% (notre image) à accepter de sacrifier leurs libertés individuelles. Mais est-on bien sûr de leur avoir posé la question en ces termes ? Bien sûr que non mais il y a là comme un test pour savoir jusqu’où ils seraient prêts à aller vers un Patriot Act à la française (voir notre glosssaire) et nul doute que des mesures de ce genre se préparent, et ce ne sont pas les seules, tant à Paris qu’à Bruxelles.
S’installe ainsi une atmosphère lourde qui conduit à la honte qu’un enfant de 8 ans, en CE2, puisse être entendu par la police pour «apologie du terrorisme» sur signalement de son directeur d’école alors que rien ne justifie son audition. Il n’y a pas de sondage sur la question mais on peut s’inquiéter de la mentalité qui s’installe car la justification est bien sûr celle de la détection précoce hier de la délinquance, aujourd’hui du terrorisme.

Bernard Umbrecht

Un mot peut en cacher un autre …(3) : Laïcité

La vigilance sur le sens des mots nous paraît un enjeu important du moment. Notre glossaire installe une veille permanente. Après les mots Blasphème, Boucs émissaires, Censure, Communauté, Imprudence, Liberté de la presse, Liberté d’expression, Terrorisme/ terroriste : USA Patriot Act, Union sacrée dans la première partie et Charlie dans une seconde, c’est au tour du mot laïcité. D’autres suivront . Continuer la lecture de Un mot peut en cacher un autre …(3) : Laïcité

Rottner en guerre  ?!… Mais aussi en déroute !

Coup de tonnerre en pleine cérémonie de vœux, le jeudi 15 janvier 2015 au Palais des Sports de Mulhouse.

Devant une salle fascinée, adoptant d’emblée un air sèchement martial qu’il s’est efforcé de bricoler à partir d’un profil naturellement patelin, le maire nous a appris que « nous sommes en guerre ». Lui, en tout cas, veut donner l’impression qu’il a déclaré la guerre. Sans oser dire clairement à qui. Et en fuyant quand l’ennemi est particulièrement redoutable. Continuer la lecture de Rottner en guerre  ?!… Mais aussi en déroute !

Droit d’asile et hall de gare

Mulhouse connaît donc depuis quelques semaines un afflux de demandeurs d’asile; les médias locaux le rapportent et les voyageurs qui traversent le hall de la gare le constatent.

 Après une diminution sensible – en particulier des candidats à l’asile issus du Kossovo et suite probable de la décision du Conseil d’Etat d’octobre 2014 d’exclure à nouveau ce pays de la liste des pays dits « sûrs » –  des dizaines de dossiers de nouveaux arrivants sont ainsi déposés en préfecture 68 Continuer la lecture de Droit d’asile et hall de gare

On « cause » à Davos, On vote Syriza en Grèce ?

Parfois, des événements dans l’actualité s’emboîtent comme des matriochka. Alors que le gratin politique et économique du monde de la finance se retrouve à Davos, Oxfam sort opportunément son étude sur les inégalités. Qui fait grand bruit. Evidemment, cela déchaîne une contre-offensive pour contester les chiffres. Pourtant les tendances relevées par Oxfam sont identiques à celles du FMI ou de la Banque Mondiale. Et puis, dimanche 25 janvier, la Grèce va voter. Syriza, le parti de gauche, est en tête des sondages. Et si les Grecs veulent que la politique reprenne le dessus sur le libéralisme à tout crin ? La panique commence à s’installer chez les dogmatiques de la rigueur…

Continuer la lecture de On « cause » à Davos, On vote Syriza en Grèce ?

Le flou de la guerre et la guerre au flou

« Très politique » a dit la presse en réaction au discours de Jean Rottner, maire de Mulhouse, lors de la présentation de ses vœux, le 15 janvier 2015. De quoi nous inciter à aller y voir de plus près. Nous l’avons surtout trouvé très idéologique. Continuer la lecture de Le flou de la guerre et la guerre au flou