Archives pour la catégorie Mulhouse et environs

Stocamine : des réactions de candidat-e-s aux législatives

Suite à une question que L’Alterpresse68 leur a posée au sujet du dossier Stocamine, des candidats aux législatives ont réagi. Ou pas. Voilà une liste et un contenu des (non) réponses. Continuer la lecture de Stocamine : des réactions de candidat-e-s aux législatives

Tribulations d’un rédacteur en campagne…

Ce fut vraiment une conférence de presse pas comme les autres en ce lundi 22 mai 2017. Les candidats de la France Insoumise pour les législatives de la 2e circonscription du Haut-Rhin nous invitaient à leur rencontre avec la presse. Le lieu : L’Altenberg UGECAM, 222, route de la Schlucht 68140 Stosswihr. Rendez-vous fixé à 15 h 30. Muni de l’essentiel, c’est-à-dire l’adresse et l’heure, je me mis en route.

La 2e circonscription du Haut-Rhin s’étend à l’ouest de Colmar, de Guebwiller jusqu’à Ribeauvillé avec les vallées de Munster et de Sainte-Marie-aux-Mines. Stosswihr se trouve à côté de Munster.

Avec le GPS de ma voiture, la localisation est faite rapidement… sauf que le numéro 222 de la route de la Schlucht est inconnu ! Pas grave, je trouverai bien me dis-je… et je sélectionne à tout hasard le 22 route de la Schlucht. Arrivé à destination, je ne vois rien qui pourrait correspondre à l’Altenberg ou à l’UGECAM… Je m’arrête devant la salle des fêtes de la commune pour me renseigner. Là, un employé municipal (me semble-t-il !) me montre la montagne : « Vous voyez, c’est là-bas, l’Altenberg, une grande bâtisse cachée par la forêt, c’est à 15-20 kilomètres, il faut continuer sur la route de la Schlucht, dépasser Soultzeren, mais  c’est fermé et cadenassé. Il vous faudra bien 20 minutes ».

Il était déjà 15 h 20 et j’avais oublié d’emmener le numéro de téléphone de la candidate pour la prévenir de mon retard. Je monte donc jusqu’au col de la Schlucht où je me renseigne à nouveau dans une boutique à souvenirs. Là, le commerçant m’explique, après avoir consulté Internet, que l’UGECAM à l’Altenberg est un ancien hôpital fermé en 2011 qui a été pillé depuis.

« Vous verrez, c’est à gauche à 3 km en descendant vers Munster, il y a une barrière, peut-être sera-t-elle ouverte s’il y a une conférence de presse ! »

La conférence de presse est terminée, mais…

Je reprends ma voiture et trouve enfin l’endroit mais pas moyen de stationner, la barrière est fermée et devant se trouvent des voitures appartenant probablement aux participants à la conférence de presse. Je continue à descendre la route pour m’arrêter plus loin et remonter à pied vers mon rendez-vous. Faut dire que cette route est plutôt fréquentée, par des motards mais aussi par des camions. Arrivé à la barrière qu’on peut facilement franchir à pied, je vois un groupe de personnes descendre vers la barrière parmi  lesquelles je reconnais la candidate de la France Insoumise Christelle Millet que j’avais déjà rencontrée au stand de L’Alterpresse68 au Forum social à Guebwiller. La conférence de presse était terminée !

Il y a là FR3 Alsace, les DNA et l »équipe de la candidate. Les journalistes vont vers leur voiture. L’équipe de la France Insoumise reprend le chemin vers cet ancien hôpital pour me le montrer et… recommencer pour moi leur conférence.

Le spectacle dans les locaux est désolant. C’est un symbole, me dit-on. « Ici, 200 personnes travaillaient. Du jour au lendemain, tout a été laissé tel quel. On a retrouvé des dossiers de malades. Le lieu n’a pas été sécurisé : nous avons même pu faire cette conférence de presse sans problèmes. La maison de la direction qui se trouve à l’arrière du bâtiment, est dans un meilleur état, les volets sont fermés. Ici, dans le bâtiment de l’hôpital, tout a été arraché »

« Le ressenti des gens d’ici est plein d’amertume et de colère. Un laisser faire inacceptable alors que le désert médical progresse. Il est également question d’un autre hôpital qui risque de fermer d’ici la fin de l’année à Munster Haslach ».

Christelle Millet pense pouvoir gagner dans cette circonscription la plus vaste du département : « Il y aura au second tour une triangulaire et nos espérons être devant le candidat de la République en  Marche, Hubert Ott. »

Comment ferez-vous pour atteindre cet objectif qui suppose d’avoir 12,5% des voix des inscrits, en tenant compte du nombre important de candidats ? « Ce qui compte, c’est le travail sur le terrain en rencontrant les gens au marché ou lors de diverses manifestations. Nous pensons aussi faire un tour à la foire éco-bio de Colmar mais l’essentiel ce sont les villes et villages de notre circonscription : il y a 75 communes, nous avons établi un plan de travail quotidien et nous allons sillonner la circonscription en camping-car aux couleurs de la France Insoumise ».

« Assez des manoeuvres des appareils politiques »

La candidate est contre les manœuvres des appareils politiques comme cela a été le cas pour la désignation d’Hubert Ott issu du Modem, fruit de l’alliance Macron-Bayrou.

« A France Insoumise, c’est totalement différent », dit-elle, « les groupes d’appui à la candidature de Jean-Luc Mélenchon aux présidentielles se sont formés à partir du site JLM2017. J’ai été élue par le groupe local ainsi que mon suppléant Olivier Goepfert. Ce dernier est très sensible aux problèmes de l’écologie en particulier à Stocamine qui se trouve dans la 4e circonscription à Wittelsheim et qui risque de polluer la nappe phréatique du Haut-Rhin et bien au-delà vers Rotterdam. »

Il critique Yannick Jadot, le candidat EELV qui avait rejoint Benoît Hamon et qui n’a rien fait pour ce dossier. « Ce qu’il faudrait, c’est une enquête parlementaire pour mettre en lumière les responsabilités des différents acteurs ».

Le temps passe et comme l’équipe de la France Insoumise a prévu de participer en fin d’après-midi à la conférence-débat à Kingersheim sur une expérimentation du 100% Sécurité Sociale à partir du droit local alsacien-mosellan ; nous nous dirigeons vers la sortie.

L’un d’eux me propose de m’emmener pour me déposer là où j’avais laissé ma voiture. En partant il m’a souhaité : bon article !

Jean-Jacques Greiner

Pour une enquête parlementaire sur le dossier Stocamine

L’article précédent : Dossiers Sordi et Stocamine : sortons la vérité du fond du trou ! publié dans L’Alterpresse68 le lundi 29 mai 2017, décrit quelques unes des graves anomalies et des épisodes troublants du dossier Stocamine. L’équipe de notre revue électronique y propose une interpellation des candidats aux législatives. Sur la base d’un modèle de proposition de résolution que nous publions ci-dessous, il s’agit de les inciter à s’engager, sitôt élus, à demander la création d’une commission d’enquête parlementaire. Combien accepteront ? Continuer la lecture de Pour une enquête parlementaire sur le dossier Stocamine

Com’ M2A sur les cantines : de la bouillie pour les chats

Des personnels dévoués servent encore aux élèves des repas de qualité dans des cantines de M2A qui sont menacées. Les élus communautaires, eux, font avaler à tout le monde de la bouillie pour les chats, histoire d’entretenir opacité et confusions autour de leurs véritables intentions et responsabilités. Continuer la lecture de Com’ M2A sur les cantines : de la bouillie pour les chats

Budget M2A sinistré : des aveux et un désaveu

Le président Bockel vient d’abandonner son poste pour rester sénateur. C’est donc à ses successeurs à la tête de M2A qu’il incombe de gérer aujourd’hui les conséquences budgétaires des choix désastreux effectués ces dix ou quinze dernières années. L’ancienne « gouvernance » de l’agglomération mulhousienne n’avait jamais laissé paraître la gravité de la situation. Elle usait d’un vocabulaire anesthésiant et refusait la transparence. Continuer la lecture de Budget M2A sinistré : des aveux et un désaveu

Votez Le Pen ou Fillon… et vous sauverez Fessenheim!

Connaissez-vous Claude Brender ? C’est l’actuel maire de Fessenheim qui ne néglige rien pour garder sa centrale en activité quoi qu’il en soit… Il peut compter sur l’appui des présidents de la Grande Région, Philippe Richert, mais aussi sur celui du RSA-Killer Eric Straumann, du conseil départemental, des syndicats pour une fois unis comme les doigts de la main, une partie de la population de Fessenheim aussi. Continuer la lecture de Votez Le Pen ou Fillon… et vous sauverez Fessenheim!

Pierre Laurent : « Jean-Luc Mélenchon porte un espoir… »

«  Celui d’une véritable politique de gauche… » Pierre Laurent, le secrétaire national du PCF, a exprimé cette certitude lors de son passage à Mulhouse. Il y a rencontré les militants, les associations, des personnes intéressées par les propositions de gauche lors de ces présidentielles.

Continuer la lecture de Pierre Laurent : « Jean-Luc Mélenchon porte un espoir… »

M2A – Technion: liaisons dangereuses?

Le Conseil d’agglomération avait adopté le 24 mars 2016 deux délibérations dont les effets méritent une attention particulière:

La première délibération prévoit une subvention à l’association E-Nov Campus dans le cadre du projet KMØ , projet de création d’une cité dédiée au numérique et reposant sur le concept de fertilisation croisée entre l’industrie et le numérique susceptible de créer emplois et activités. Continuer la lecture de M2A – Technion: liaisons dangereuses?

Dossier Sordi : missions spéciales et mutisme spécieux

Résumé des épisodes précédents

Dans une interview accordée à « L’Alsace » début février, le député-maire de Cernay ne répond que vaguement aux questions qui lui sont posées suite aux déclarations (obligatoires) qu’il a faites à la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP). Continuer la lecture de Dossier Sordi : missions spéciales et mutisme spécieux

Dossier Sordi : le député laisse béton ?! Nous pas !

Le député-maire avait organisé il y a un an dans sa bonne ville de Cernay un fantastique meeting autour d’un certain Fillon François, de longue date candidat obstiné aux élections présidentielles, et donc aux primaires de la droite. En comparaison, le meeting de Juppé organisé en juin 2016 à Mulhouse sur le même thème, paraissait léger.

Les ambiances respectives de ces deux raouts préfiguraient sans doute – contrairement à ce qu’indiquaient les sondages de l’époque – le triomphe de François Fillon aux primaires. Son soutien de la première heure dans le Haut-Rhin, Michel Sordi, était aux anges : son propre triomphe devait suivre quelques mois plus tard… Et puis…. Et puis… Et puis… Continuer la lecture de Dossier Sordi : le député laisse béton ?! Nous pas !